Left
295

News

17.06.2016
Présentation du projet Centre Alfred Dogbé dimanche 19 juin à 11 heures

C'est une belle histoire de théâtre et d'amitié entre Luxembourg et Niamey.

En voici la trame racontée par Steve Karier, directeur du Fundamental Monodrama Festival :

Juin 2011. Je rencontre Alfred Dogbé, le directeur de la Compagnie Arène Théâtre. Il est venu au Fundamental Monodrama Festival pour y présenter « Tiens bon, Bonkano ! », spectacle écrit et mis en scène par lui-même. Il est accompagné par son comédien, Aboubacari Oumarou, dit Béto. Je découvre alors un philosophe riant et généreux, aussi nul en géographie qu’obstiné à se rendre à pied aux différents théâtres. Il a raté plus de la moitié des spectacles auxquels il était invité.

Décembre 2011. Je suis à Niamey pour donner un cours de perfectionnement de dix jours à des comédiens professionnels nigériens invités par Alfred. Nous travaillons au Centre pour Jeunes de Karadjié. La seule salle disponible étant trop petite, nous nous retrouvons sur le sable, sous un arbre et une tente de fortune. Je suis impressionné par les capacités physiques de mes collègues.

Printemps 2012. Message de Béto : « Alfred vient de décéder ». Foudroyé par un cancer, il laisse derrière lui sa compagnie. J’appelle Béto. Étouffé, il peine à parler. Je l’encourage à assumer ses responsabilités d’adjoint d’Alfred, de reprendre la direction de la compagnie et de créer ses propres pièces. Comment écrire sans le maître ? Je lui propose de décrire la rencontre avec Alfred, à formuler le récit de leur chemin artistique et humain commun.

Juin 2012. Béto joue pour la première fois « Les Larmes du Coeur » au Festival, monté en dix jours par moi-même avec le soutien de Martin Engler. Nous décidons d’allier nos deux associations et de réaliser un rêve : un centre culturel et socio-éducatif à la mémoire d’Alfred Dogbé, un domicile pour Arène Théâtre et son festival, Émergences.

Décembre 2015. Arène Théâtre et Fundamental achètent ensemble un terrain de 700 mètres carrés à Niamey, dans la Commune 5. Il y a deux arbres et beaucoup de sable. Rolf Hemke, collaborateur de notre festival, nous envoie les premières photos prises lors d’un stage donné à Niamey juste après l’achat du terrain.

Juin 2016. Béto arrive aux bureaux de Diane Heirend architecture & urbanisme accompagnés de Nana Kadidjatou. La salle de réunion est prête : en dix jours de travail intense, avec une petite équipe d’architectes de l’agence, dirigée par Diane et renforcée par Sofia Eliza Bouratsis, ils développeront une première esquisse du projet du Centre Alfred Dogbé.

Pour citer Béto : « Nous sommes debout, mon frère ! ».

Dimanche 19 juin à 11 heures à la Banannefabrik, Aboubacari Oumarou et Steve Karier, directeurs respectifs d’Arène Théâtre et de Fundamental, exposeront l’historique et les objectifs du projet, alors que Diane Heirend présentera une proposition pour la réalisation architecturale de ce lieu qui sera à la fois un centre éducatif et un lieu de création.

07.06.2016
Festival d'Avignon

notallwhowanderarelost, le spectacle poétique du Belge Benjamin Verdonck, faisait partie de la prestigieuse sélection du Festival d'Avignon de 2015!

Représentation unique au Luxembourg : dimanche 12 juin à 20 heures à la Banannefabrik.

07.06.2016
Comédien(ne) de l'année

La revue allemande spécialisée Theater heute a sacré deux des invités de cette édition du Fundamental Monodrama Festival meilleur(e) comédien(ne) de l'année.

Il s'agit de Samuel Finzi (Tagebuch eines Wahnsinnigen, représentation samedi 11 juin à 20 heures à la Banannefabrik) et de Judith Rosmair (Curtain Call!, représentation dimanche 19 juin à 20 heures à la Banannefabrik).

 

Newsletter